Actualités

L'URISA accompagne des scientifiques et des ingénieurs dans leur recherche d'emploi. Voici comment avec un exemple, celui de Gaëlle qui a travaillé son projet professionnel et trouvé le poste rêvé sur Bordeaux.

Peux-tu te présenter ?
Gaelle Raboyeau, 37 ans, j’ai fait un doctorat de Neuropsychologie sur la plasticité cérébrale suite à un accident vasculaire, à Toulouse. J’ai ensuite réalisé un post-doctorat à Montréal sur la plasticité cérébrale de la personne âgée.
Après ces années de recherche, j'ai voulu m'orienter vers la santé publique. J’ai travaillé à l'Agence Régionale de la Santé (c'est la représentation du ministère en région) à Amiens sur différents thématiques : définition du projet de l'ARS, mise en place d’un parcours de santé pour les personnes souffrant d'obésité, évaluations d'actions en télémédecine. J'y ai acquis la connaissance du fonctionnement du système de santé public français.
J’ai ensuite souhaité travailler dans le secteur privé. Après quelques mois de recherche d'emploi en solitaire, j’ai rejoint l’URISA afin d’avoir un accompagnement pour ce projet.
Aujourd’hui, j'ai trouvé un emploi dans un cluster TIC Santé, que j'anime (travail de mise en réseau, organisation de salon ...).

Qu’attendais-tu de l'URISA avant de venir ?
Je cherchais un emploi seule depuis 8 mois, avec des rendez vous ponctuels à l’APEC. Je souhaitais donc rompre avec cette solitude, et avoir un rythme de travail beaucoup plus régulier, avec des rendez vous hebdomadaires que l’on ne trouve pas ailleurs.
Je souhaitais également faire le point sur la méthode et les techniques de recherche que j’employais.

Que t'a apporté le GROUPE DE PROJET ?
J’ai trouvé la dynamique recherchée, et un groupe avec lequel échanger.
La méthodologie de travail m’a permise de formaliser mon projet professionnel, d’affiner mon discours, d’être plus « terrain » et plus concrète en mettant en avant des réalisations issues de mon parcours.

Un focus sur un outil en particulier ?
J’ai beaucoup apprécié la méthode des Réalisations Probantes, elle structure les idées. Après avoir identifié des expériences significatives qui vont servir à illustrer notre projet professionnel, on travaille avec méthode en binôme à les mettre en forme, avec des mots particulièrement choisis. J’ai apprécié ce travail car on se confronte à un regard extérieur (le binôme) qui ne comprend pas forcément ce qu'on explique. On doit alors revoir son vocabulaire, et faire l’effort d’aller vers l’autre, de ne pas se contenter de vouloir attirer à soi.
Il était également très intéressant d'assister à la présentation des réalisations des autres membres du groupe, car on apprend également sur nous en écoutant leurs expériences. Ça m’a fait penser à des caractéristiques que je n’aurais pas mises en avant, et j’ai pu également d'identifier des points forts sur lesquels je n'avais pas réfléchi.

Que t'a apporté l'INTERGROUPE ?
Je n’ai pu y participer qu'une fois, à cause de contraintes personnelles. Par bonheur, j’ai pu y préparer un entretien déterminant, en présentant mes motivations pour le poste et mon approche de l’entretien. Grâce aux questions des animatrices et des participants, j’ai pu me rassurer sur la légitimité que j'avais sur le poste car je savais argumenter chaque réponse. C’était mon job, et j’étais faite pour lui. Et je l’ai eu !

Que t'a apporté l’URISA ?
En complément de ce que j'ai déjà dit, un réseau de chercheurs d'emploi qui se comprennent et s’enrichissent car ils sont dans la même situation. De plus, nous sommes encadrés par des personnes légitimes, car elles sont professionnelles dans leur approche et ont un passé professionnel riche.

Jacques Lagrèze, administrateur de l'URISA, vient d'être élu au Conseil des Etudes de l'INP de Bordeaux, au titre des personnalités extérieures représentant le monde socio-économique. Il remplace pour les quatre prochaines années Jean-Pierre LABORIE, ancien administrateur de l'URISA, membre sortant.

Cette élection a été souhaitée par la direction de l'INP, c'est une reconnaissance du rôle et de l'apport de l'URISA dans cette instance clef.

Le conseil des études est consulté par les conseils de perfectionnement des Ecoles de l'INPB pour avis sur l'orientation générale des formations initiales et continues, sur les demandes d'accréditation à délivrer des diplômes nationaux et sur les dispositifs d'évaluation des enseignements. Il émet des vœux et préconise des mesures destinées à favoriser les activités culturelles, sportives, sociales ou associatives offertes aux usagers, sur l'action sociale et les activités de soutien.

A propos de l'URISA :
L'URISA IESF AQUITAINE est une association de loi 1901, délégataire en Nouvelle Aquitaine de l'IESF (Ingénieur et Scientifiques de France). Elle a pour vocation de rassembler, représenter, valoriser et promouvoir les ingénieurs et scientifiques.
Pour plus d'informations sur l'URISA, www.urisa.fr - @urisaquitaine sur twitter - https://www.facebook.com/URISAquitaine - https://www.linkedin.com/company-beta/16175544/

L’URISA organise périodiquement à l’intention de ses adhérents un atelier dédié à un thème technique d’intérêt actuel . Un spécialiste du domaine présente le sujet de 18h30 à 19h30, puis viennent les questions et réponses. Enfin la discussion continue autours d’un verre avec le présentateur pour finir à 21h00.
 
Public concerné 
Les membres de la communauté des ingénieurs et scientifiques d’Aquitaine, les adhérents de l’URISA, les membres des associations d’alumnis des écoles d’ingénieurs, les élèves ingénieurs et les étudiants en sciences de la région Aquitaine.
 
Lieu et conditions
Les ateliers ont lieu à L’Athénée municipal de Bordeaux, Place Saint-Christoly, 33000 Bordeaux, tous les deux mois, le 2° jeudi du mois (sauf vacances scolaires), à 18h30. Une participation aux frais de 10 Euros est demandée à l’entrée. L’entrée est gratuite pour les étudiants sur présentation de leur carte d’étudiant.
 
Inscriptions
Il est recommandé de s’inscrire à l’avance auprès du secrétariat de l’URISA (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.).
 
Administrateur de l'URISA depuis 2012, Dominique Rolland vient d'être élu Président de l'association des Alumni de Grenoble INP.
 
En complément de son action au sein de l'URISA et des Alumni de Grenoble INP, Dominique Rolland est enseignant au Cnam et au Cesi à Bordeaux (management et gestion), Président de 2 associations de lobbying en faveur du tramway et de la mobilité durable et trésorier d'une ONG d'aide à l'enfance dans le monde.

Peux-tu te présenter ?

Mathieu BLASSELLE, ingénieur généraliste (Centrale Lyon 98), 42 ans, marié, 3 enfants.
Je suis revenu en France pendant l’été 2016 après avoir travaillé depuis 1999 en Chine sur des postes très opérationnels : gestion de projet et gestion d’équipe jusqu’à la responsabilité complète d’un site industriel, dans les secteurs de l’Automobile, de l’Energie et de l’Electronique.

Où habites tu ?

J’habite pour l’instant en Charente-Maritime, près de Chevanceaux, dans ma famille. C’est un endroit idéal pour gérer au mieux notre « impatriation » familiale. Nous souhaitons nous installer dans la région plus près de Bordeaux.

Qu'attends tu de l'URISA ?

Après avoir rencontré Judicaël Garassus (Animateur au pôle Carrières), j’ai tout de suite vu l’intérêt qu’il y avait à rompre mon isolement géographique, mais aussi à travailler en équipe sur mon projet professionnel, avec des personnes en transition comme moi.
D’autant plus que j’étais très décalé par rapport à l’environnement professionnel français (état d’esprit, modes de recrutement, réseau professionnel plutôt en Chine), et je ne m’en rendais pas forcement compte…
J’ai ensuite réalisé que les échanges avec d’autres personnes, ainsi que les animateurs, étaient devenu bien plus que ca : un véritable moyen de mieux se connaitre et de s’épauler les uns les autres.

Que t'a apporté l’URISA ?

Il y a une véritable complémentarité entre les bénéfices de l’atelier « Bilan / Projet » (introspection / mise en valeur des expériences / recentrage objectif) et ceux de l’atelier « Intergroupe » (suivi des candidatures / simulations d’entretiens / partage d’expériences). Il y a un parcours initiatique à faire, avec l’atelier Bilan/Projet, qui aboutit à plus de confiance en soi et une meilleure définition de son projet professionnel.

Si tu devais améliorer quelque chose ?

Concrètement, je devrais me rapprocher de Bordeaux pour être plus impliqué et présent dans les différents réseaux et ainsi être plus à même de donner un conseil avisé.

Recommanderais-tu l'URISA et pourquoi ?

Absolument ! Parce que ca fait du bien et qu’on a besoin de cette énergie positive quand on est en transition.

Quel est ton projet ?

Je m’oriente à présent vers le conseil aux entreprises en proposant mon expérience pour aider les entreprises (TPE / PME / ETI) ayant des intérêts en Chine (Management de projet / Conduite du changement dans le cadre de l'alignement des filiales sur le siège / Alignement des organisations sur les stratégies d’activités et objectifs dédiés) et ainsi contribuer à leur rayonnement international. Symétriquement, j’apporte aussi mon soutien à des sociétés Chinoises souhaitant investir en France.